PARC OLYMPIQUE RUGBY

PARCO RUGBY

PARCO

Actualité: Résumé Beaconsfield- Parc Olympique : 7-7 - 23 Mai 2015

Pour l’ouverture de la saison 2015, le Parc Olympique se déplace à Beaconsfield.
Sous un soleil d’été, le coup d’envoi est donné par Beaconsfield avec dans leur rang de nombreuses recrues qui apportent du volume à leur jeu malgré leur relégation la saison précédente.
Dès le début du match, on sent des deux bords l’envie de bien faire après plusieurs mois passés dans le gym pour certains ou à manger des poutines pour d’autres.
Sur le plan rugbystique, on ressent l’envie de trop bien faire du côté du Parco avec trois pénaltouches manquées dans les 5 premières minutes de jeu.
Au cours des dix premières minutes, les deux équipes se cherchent par l’utilisation du jeu au pied. La majeure partie de la première mi-temps sera passée dans le camp de Beaconsfield qui subit les attaques du Parco malgré un manque de réalisme avec des joueurs trop attirés par l’en-but qui s’isoleront au moment de concrétiser.
Le gros travail des avants permet cependant aux bleus de garder espoir et offre des ballons d’attaques intéressants mais la bonne défense de Beaconsfield fermait les extérieurs ce qui pousse les bleus a joué dans la zone du 10.
Un arbitrage exigeant sur les phases de mêlées fermées (33 mêlées refaites) et des lancés en touche aléatoires à cause du vent ont saccadé ce match peu emballant pour les supporters venu profitez du soleil pour l’ouverture du championnat.  
Deux essais seront refusés aux bleus qui avaient pourtant passés la ligne d’en-but.
10 minutes avant la mi-temps, les bleus se voient récompensés sur une mêlée bien maitrisée, un beau lancement jeu des trois quarts avec Pierre Constantin à la conclusion de ce mouvement. Malgré le vent, Matthieu Brunel passe la transformation en coin et porte le score à 7-0.
Les quelques ballons écartés par les arrières ainsi que de belles percussions de Quentin Marchand et Olivier Jacob ont permis aux bleus de jouer dans l’avancée, poussant le 10 de l’équipe adverse à se débarrasser du ballon au pied.


A la mi-temps, les bleus mènent 7-0 mais peuvent regretter un jeu brouillon qui les a empêché de concrétiser leur temps forts.

 

Au retour, les olympiens se mettent à la faute à de nombreuses reprises et permettent aux Rouge et noir de revenir mentalement dans le match.
A la 55ème minute, sur un lancé bleu dans leurs 22 mètres, Beaconsfield récupère le ballon et exploite les extérieurs. Sur le renversement, le demi de mêlée roux profite d’un replacement hasardeux de la défense au ras du regroupement pour filer à l’essai. L’essai est converti : 7-7.
Au lieu de se reprendre, les visiteurs (Parc Olympique) continuent leurs erreurs de « début de saison » et laissent Beaconsfield dans le match. Un placage dangereux sur notre ailier, prive les anglosaxons d’un joueur pour 10 minutes. La pénalité qui en découle est trop lointaine, le score reste nul.
Deux minutes plus tard, un beau placage offensif de Fred Berger et Lester est jugé dangereux par l’arbitre qui sort un carton jaune contre ce dernier.
Dans les dernières minutes, les visiteurs retrouvent leur jeu et occupent le camp des Rouge et Noir. L’arbitre accorde une pénalité au Parco dans les 22 mètres adverses mais par manque de lucidité, Pierre Constantin la joue rapidement et rend le ballon à l’adversaire en voulant écarter.
Deux temps de jeu plus tard le ballon sort en touche et scelle la fin du match sur le score nul 7-7.
On retiendra de l’envie dans ce premier match mais un manque de réalisme et de précision dans les moments importants pour les joueurs d’Antoine Chabod et Sydney. L’arrivée de nouveaux joueurs dans l’équipe peut apporter à l’effectif bleu qui peut espérer de bons résultats sur le reste de la saison. Une défense solide avec un gros travail des 3èmes lignes sont de bon augure pour affronter les autres équipes.

A noter une victoire de l’équipe 2 et une courte défaite de l’équipe 3.
Suite a ce match, le shoot the boot de Pierre Constantin pour son premier essai malgré l’avis négatif de Benjamin Hoibian jugeant la bière « dégueulasse ».
Avant la belle réception de la part du club de Beaconsfield, Youri à lancer la traditionnelle brosse à dents remise au joueur du match, en l’occurrence Fred Berger. Chez l’adversaire, le demi de mêlée roux mérite le titre de joueur de son équipe… il s’est cependant échappé au calage de bière.
La soirée ne faisait que commencer avant de se poursuivre au 7018 Saint Denis… 

 

écrit par Pierre Constantin